Détartrage & Traitement Circuit eau glacée

Les installations d’eau glacée et notamment son stockage est sujet à des maux susceptibles de compromettre la qualité de production : corrosion du ballon, non remplacement des anodes, mauvaise propriété de l’eau, manque de traitement.

SWISS MAROC ® a établi un protocole permettant de traiter l’intégralité de cycle de l’installation de l’eau glacée

Les ballons de stockage d’eau glacée souvent réalisés en acier sont par leur conception source d’oxydation importante.

A l’état neuf, leurs faces intérieures sont revêtues d’un voile de peinture, qui au fil du temps perds ses qualités protectrices. La peinture cloque, le métal se corrode, particulièrement aux points de soudure, et cette fragilisation finit par provoquer des fuites inévitables.

Dans le fonds du ballon, des particules solides tel que le sable, l’argile ou les limons s’accumulent à la rouille en un dépôt boueux, accentuant le phénomène de corrosion en parties basses par des nodules de corrosion qui peuvent donner lieu à des perforations.

Mais la corrosion des ballons en acier ne se localise pas que dans leurs parties basses, des nodules de corrosion sont souvent localisés en partie haute, donnant là aussi lieu à des perforations.

Les propriétés corrosives de l’eau dépendent des substances qui la compose et de la façon dont elles interagissent les unes avec les autres.

Seule une analyse de l’eau, que SWISS MAROC ® peut réaliser, permet de déterminer précisément le type de protection contre la corrosion le mieux adapté.

Plusieurs facteurs affectent l’eau :

  • Valeur du pH : mesure de la quantité d’ions hydrogène contenus dans l’eau, l’acidité, les eaux dont le pH est bas sont agressives et oxydent les métaux.
  • Dureté de l’eau : mesure en degrés français (°f) la quantité de calcium et de magnésium présents dans l’eau. Les eaux dures entraînent un dépôt de calcaire sur les surfaces de chauffe.
  • Dioxyde de carbone : mesure la quantité de dioxyde de carbone libre disposant de propriétés corrodantes.
  • Charges de chlorure : mesure la charge de chlorure, une forte charge de chlorure peut engendrer une eau agressive et plus particulièrement si l’eau est dure ou très dure.
  • Conductivité : mesure la composition de l’eau en sels dissous tels que les chlorures et les sulfates.

Souvent oubliée par les constructeurs locaux de ballons ou réservoirs tout acier, l’anode est pourtant le facteur déterminant pour la protection contre la corrosion des ballons d’eau chaude sanitaire.

L’anode est un élément en magnésium inséré au cœur du ballon qui se désagrège plus rapidement que l’acier. L’anode permet de protéger le ballon contre la corrosion interne en l’absorbant.

Au fil du temps, les ions de l’anode se détachent et utilisent l’eau comme conducteur pour se fixer aux parois métalliques des ballons soumis à la corrosion.

La rapidité d’usure de l’anode est liée à la conductivité de l’eau et de sa dureté. Plus l’eau est agressive, plus rapidement l’anode perdra de sa matière et devra être remplacée.

L’eau glacée doit impérativement être conditionnée :

  • L’eau doit être traitée pour l’obtention d’un Ph basique ;
  • Dans certains cas additionnée d’un antigel (glycol) ;
  • Traitée anti algues par injection volumétrique ;
  • Traité anti oxydation, anti calcaire par un inhibiteur de corrosion.

SWISS MAROC ® a élaboré un protocole couvrant tous les aspects du cycle de l’eau d’une l’installation d’eau glacée :

  • Détartrage & désoxydation complet du ballon et du réseau par procédé chimique.
  • Désembouage total par une technique hydropneumatique (Norme DIN 88) qui crée dans le circuit de chauffage de mini-ondes de chocs décollant les particules de boues.
  • Décontamination, choc antibactérien.
  • Réparation d’éventuelles fuites ou percements.
  • Cuvelage d’étanchéité.
  • Remplacement de l’anode.
  • Analyse de l’eau.
  • Traitement de l’eau.