Détartrage & Désembouage Hammam

Avec le temps, les circuits des hammams s’entartrent, calcaire, boues et corrosion s’y accumulent.

SWISS MAROC ® assure le détartrage et le désembouage complet des hammams puis remplit les circuits d’une eau déminéralisée au pH stabilisé.

Hammam marocain des hôtels / riads / villas…

Les hammams marocains ont une conception assez proche de celle du plancher chauffant : un serpentin réalisé en cuivre ou en polyéthylène réticulé court sous toute la surface du sol et sur les parties basses des murs.

La production de chaleur est assurée par une chaudière de conception moderne (gaz / fuel / biomasse ou électrique).

Généralement les hammams possèdent 2 circuits d’eau chaude : Un premier pour le chauffage, l’eau à haute température serpente dans les boucles de sols en circuit fermé pour chauffer le hammam. Un second pour la distribution en eau chaude sanitaire pour l’usage corporel.

Il arrive que l’eau chaude sanitaire serve également à chauffer le hammam en circulant directement dans le serpentin de sol avant d’être puisée pour l’usage corporel.

Certains hammams sont en plus équipés de générateur de vapeur à la façon des bains turcs.

Hammam public traditionnel

Au Maroc, les hammams traditionnels et publics, sont généralement composés de 3 salles : très chaude, chaude et tiède.

La production de chaleur est assurée par un foyer (Fernatchi) situé sous le sol de la pièce la plus chaude et alimenté au bois depuis une cour extérieure. Les fumées de combustion sont évacuées par des conduits (chebka) qui serpentent sous les dalles et entre les murs des différentes salles.

Une chaudière basique produit l’eau chaude sanitaire qui est distribuée dans la salle la plus chaude.

Entartrage et corrosion des circuits de chauffage

Comme tous les circuits de chauffage, les serpentins des hammams s’entartrent avec le temps. Calcaire et boues s’y accumulent, les obstruant partiellement voir totalement. Certains éléments de la chaudière et des canalisations se corrodent.

Les origines de ces phénomènes sont nombreuses :

  • La qualité de l'eau utilisée : pH, dureté (teneur en calcaire dissous), conductivité, taux de fer/chlorures/ sulfates, présence de particules abrasives en suspension (silice).
  • La calamine qui couvre à l'origine les parties aciers des installations.
  • Les résidus et divers déchets (morceaux de filasse, métal d'apport de soudure, particules métalliques, ...).
  • La corrosion, réaction d'oxydation, décompose l'acier en oxydes ferreux et ferriques, insolubles se déposant sous forme de boue dans l'installation.
  • Les interactions entre les différents métaux employés dans l'installation.

  • La température et la typologie de l’installation peuvent entraîner la prolifération de bactéries de type Ferro-bactéries thermorésistantes, aggravant le processus de corrosion.

Lorsque le dépôt de calcaire est assez important, certains dysfonctionnements apparaissent :

  • Surchauffe de certaines parties de la chaudière : dépassant leurs limites d’élasticité se traduisent par l'éclatement de ces parties métalliques. En effet, plus l’épaisseur de tartre carboné calcique augmente, plus la température de la paroi chauffée, coté eau, est élevée et dépasse les normes en vigueur.
  • Baisse de rendement La perte de température est proportionnelle à l'épaisseur du dépôt.
  • Boucles de hammam froid : obligation de purges fréquentes.
  • Apparitions de fuites d'eaux rouges.
  • Apparitions de fuites d’eaux au niveau du groupe de sécurité de la chaudière.

La thermographie infrarouge permet de détecter rapidement les pertes d’énergies, les fuites, les défauts de réalisations des hammams.

La caméra infrarouge permet d’identifier les problèmes et de les situer avec précision. Ce diagnostic est indispensable afin de programmer les mesures correctives nécessaires.

La thermographie infrarouge établit grâce un thermogramme les zones du hammam et de ces circuits dont les températures varient : zones chaudes / zones froides.

Ce contrôle permettra de mettre en évidence les parties du hammam ayant :

  • Une mauvaise circulation de fluide,
  • La présence de boue dans le circuit

  • Une fuite d’eau dans le serpentin,
  • Un déséquilibrage du serpentin.
  • Un percement et des fuites sur raccord.

SWISS MAROC ® assure le détartrage puis le désembouage complet des installations de hammams.

Détartrage hammam : quelque soit le niveau et l’épaisseur du calcaire présent à l’intérieur du circuit du hammam, nos techniques nous permettent de vous garantir un retour au diamètre d’origine du serpentin par dissolution totale du calcaire, sans usage mécanique. L’usage mécanique pouvant endommager l’état de surface interne de la canalisation.

Désembouage hammam : par une technique hydropneumatique (Norme DIN 88), nos équipes assurent un désembouage complet de votre installation hammam, en créant dans les circuits et serpentins de mini-ondes de chocs qui décollent les particules, qui seront ensuite évacuées par un rinçage complet du circuit.

Déminéralisation pH stabilisé : le circuit du hammam sera ensuite rempli avec une eau déminéralisée dont nous aurons stabilisé le pH. Cette procédure repousse la reformation des boues et la présence de gaz dans les circuits du Hammam, de la chaudière et serpentin.

Contrôle par thermographie : Pour détecter rapidement un dysfonctionnement sur votre circuit de Hammam : fuite, déséquilibre, ou embouage, Swiss Maroc réalise une étude par thermographie infrarouge de votre installation.