DETARTRAGE DES BALLONS EAU CHAUDE SANITAIRE

L’entretien des ballons de stockage ou de production est primordial à la distribution d’une eau de qualité mais aussi pour prolonger leur durée de vie.

SWISS MAROC ® a développé un programme complet d’entretien des ballons ECS comprenant le détartrage, la décontamination, le cuvelage et le remplacement des anodes.

Les ballons d’eau chaude sanitaire (ECS) sont des réservoirs en acier destinés à la production et au stockage de l’eau chaude. Ces réservoirs ont une large plage de capacité allant de 300 à 9000 litres.

Les ballons d’eau chaude sanitaire (ECS) sont des réservoirs en acier destinés à la production et au stockage de l’eau chaude. Ces réservoirs ont une large plage de capacité allant de 300 à 9000 litres.

  • Acier peint : il s’agit de la qualité la plus basique des ballons, souvent fabriqué localement, ils offrent une très faible résistance à la corrosion. Avec le temps les peintures intérieures cloquent et se décollent.
  • Acier galvanisé : les parois intérieures restent souvent brutes ou parfois recouvertes d’une peinture à chromate de zinc, offrant une résistance à la corrosion limitée.
  • Acier émaillé : l’émail est appliqué sur les parois intérieures offrant un aspect lisse mais conservant toujours de microscopiques pores permettant l’accroche du calcaire et pouvant entrainer des points de corrosion.
  • Acier inoxydable : réalisé entièrement en inox, il s’agit de la qualité la plus haut de gamme offrant les exigences les plus élevées en matière d’hygiène et de durée de vie.

La composition et les propriétés corrosives de l’eau varient en fonction d’éléments extérieurs comme :

  • Secteurs géographiques du Maroc,
  • Eaux issues de puits de captage,
  • Nature de l’acheminement

Les propriétés corrosives de l’eau dépendent des substances qui la composent et de la façon dont elles interagissent les unes avec les autres.

Seule une analyse de l’eau, que SWISS MAROC ® peut réaliser, permet de déterminer précisément le type de protection le mieux adapté contre la corrosion.

PLUSIEURS FACTEURS AFFECTENT L'EAU :

  • La valeur du pH : mesure de la quantité d’ions hydrogène contenus dans l’eau, l’acidité, les eaux dont le pH est bas sont agressives et oxydent les métaux.
  • La dureté de l’eau : mesure en degrés français (°f) la quantité de calcium et de magnésium présents dans l’eau. Les eaux dures entraînent un dépôt de calcaire sur les surfaces de chauffe.
  • Le dioxyde de carbone : mesure la quantité de dioxyde de carbone libre disposant de propriétés corrodantes.
  • Les charges de chlorure : : mesure la charge de chlorure, une forte charge de chlorure peut engendrer une eau agressive et plus particulièrement si l’eau est dure ou très dure.
  • La conductivité : mesure la composition de l’eau en sels dissous tels que les chlorures et les sulfates.

Souvent oubliée par les constructeurs locaux de ballons ou réservoirs tout acier, l’anode est pourtant le facteur déterminant pour la protection contre la corrosion des ballons d’eau chaude sanitaire.

L’anode est un élément en magnésium inséré au cœur du ballon qui se désagrège plus rapidement que l’acier. L’anode permet de protéger le ballon contre la corrosion interne en l’absorbant.

Au fil du temps, les ions de l’anode se détachent et utilisent l’eau comme conducteur pour se fixer aux parois métalliques des ballons soumises à la corrosion.

La vitesse d’usure de l’anode est liée à la conductivité de l’eau et à sa dureté. Plus l’eau est calcaire, l’anode perdra plus rapidement de sa matière et devra être remplacée.

Qu’ils s’agissent de ballons de type :

  • Réservoir tampon,
  • Ballon avec serpentin,
  • Ballon avec serpentin couplé avec une résistance électrique,

SWISS MAROC ® a élaboré un protocole couvrant tous les aspects de l’entretien des ballons ECS :

  • Détartrage complet,
  • Décontamination,
  • Choc antibactérien,
  • Réparation d’éventuelle fuites ou percements,
  • Cuvelage d’étanchéité,
  • Analyse de l’eau,
  • Remplacement de l’anode,

Et le cas échéant, implantation d’une anode et de son support, lorsque cette dernière aurait été omise par le constructeur.