Désembouage circuit de chauffage

Avec le temps, calcaire, boues et corrosion s’accumulent dans les chaudières, les tuyauteries, les radiateurs, les planchers chauffants ou refroidissants, formant ainsi des gaz.
Ces phénomènes altèrent de manière significative l’efficacité du système de production.

Entartrage et corrosion des circuits de chauffage.

Avec le temps, les circuits de chauffage s’entartrent, calcaire, boues s’accumulent en obstruant partiellement où totalement les circuits, certains éléments de la chaudière et des canalisations se corrodent.

Les origines de ces deux phénomènes sont nombreuses et diverses :

  • La qualité physico-chimique de l'eau utilisée, comme le pH, la dureté (teneur en calcaire dissous), la conductivité (approximation de sa minéralisation totale), les taux de fer/chlorures/ sulfates, la présence de particules abrasives en suspension (silice).
  • La calamine qui couvre à l'origine les faces internes des tubes et tôles d’aciers assemblés pour former le circuit de chauffage.
  • Les résidus provenant des raccords de liaison mécaniques ou soudés des tubes, sont à l'origine de divers déchets (morceaux de filasse, métal d'apport de soudure, particules métalliques, ...).
  • La corrosion, réaction d'oxydation, décompose l'acier en oxydes ferreux et ferriques, insolubles qui se déposent sous forme de boue dans l'installation.

  • Les interactions entre les différents métaux employés dans l'installation peuvent aggraver la corrosion en provoquant un phénomène de pile électrochimique.
  • La température et la typologie de l’installation peuvent entraîner la prolifération de bactéries de type Ferro-bactéries thermorésistantes, aggravant le processus de corrosion.

Lorsque le dépôt de calcaire est assez important, certains dysfonctionnements apparaissent sur le réseau tels que :

  • Surchauffes de parties de la chaudière : dépassant leurs limites d’élasticité se traduisent par l'éclatement de ces parties métalliques. En effet, plus l’épaisseur de tartre carboné calcique augmente, plus la température de la paroi chauffée, coté eau, est élevée et dépasse les normes en vigueur.
  • Baisse de rendement La perte de température est proportionnelle à l'épaisseur du dépôt.
  • Radiateurs froids dans les parties basses : obligation de purger fréquemment les circuits pour évacuer les gaz qui s'accumulent en partie haute des radiateurs.
  • Boucles de chauffage au sol froid : obligation de purges fréquentes.

  • Apparitions de fuites d'eaux rouges sur les faces externes des radiateurs : obligation d’appoints d’eau.
  • Apparitions de fuites d’eau au niveau du groupe de sécurité de la chaudière.

SWISS MAROC ® assure par une technique hydropneumatique (Norme DIN 88) un traitement de désembouage complet de votre installation de chauffage ou de refroidissement, créant dans le circuit de chauffage de mini-ondes de chocs qui décollent les particules, qui seront ensuite évacuées par un rinçage complet du circuit.

Le circuit sera ensuite remplit avec une eau déminéralisée au pH stabilisé, évitant ainsi la reformation des boues ainsi que la présence de gaz dans les circuits de chauffage et chaudières.