Décontamination des COV

Les COV nous empoisonnent au quotidien, en dégageant dans l’atmosphère de nos habitations, de nos lieux de travail et de vie des substances cancérigènes.

SWISS MAROC ® mesure et analyse le taux de COV de votre air ambiant, et installe une solution permettant de les détruire.

Les COV, Composés Organiques Volatils sont des polluants aux effets dangereux pour notre santé et notre environnement, nombre d’entre eux sont cancérigènes.

Les COV sont plus nombreux et plus concentrés dans l’air intérieur de nos maisons ou nos lieux de travail que dans l’air extérieur.

Les COV, sont des molécules formées de carbone (hydrocarbures) et d’atomes d’hydrogène, ou d’atomes d’azote, chlores, souffre ou oxygène.

Ils se caractérisent par leur grande volatilité même à température ambiante, et par leur capacité a se répandre rapidement dans l’atmosphère qui les entoure.

Les COV les plus fréquents dans l’air sont :

  • l’acétaldéhyde,
  • le benzène,
  • le dichlorométhane,
  • le formaldéhyde,
  • le perchloroéthylène,
  • le toluène,
  • le xylène.

Les COV sont nocifs, leurs traitements est un enjeux primordial, tant d'un point de vue humain que d'un point de vue environnemental.

Quels impacts pour l’homme ?

Les impacts des COV sur l’homme se font de manières directes et très variées, part de simples éruptions cutanées par les acétaldéhydes, à la génération de cancers ou des mutations génétiques par notamment le benzène.

Quels impacts pour l’environnement ?

Les impacts des COV sur l’environnement se font de manières directs et indirects.

  • Par les pollutions photochimiques dues aux radicaux qui oxydent les monoxydes d'azote (NO) en dioxydes d'azote NO2).
  • Par la destruction de la couche d’ozone par les COV chlorés. Par l’effet de serre et la hausse de la température

On dénombre plusieurs sources d’émissions de COV.

En milieux urbain ou industrialisé : Les COV proviennent principalement des activités humaines.

  • Utilisation de solvants, de produits pétroliers, de peintures, d’insecticide…
  • Phénomènes de combustion, cheminées d’usine, fours,…
  • Gaz d’échappement des moyens de transports, automobiles, motos..

En milieux professionnel ou à la maison : Les COV sont émis par l’habitat lui même et notre façon de vivre :

  • Produits ménagers, peintures, colles, produits de jardinage,
  • Déodorants, parfums, produits corporels ;
  • Matériaux de construction, panneaux de particules, d’isolation ;
  • Emballages en plastique, mobiliers, tapis en matière synthétique ;
  • Ainsi que tous le matériel informatique, électroménager..

En milieux naturel : Les COV sont émis par la végétation ou d’autres phénomènes naturels :

  • Feux de forêts;
  • Emission par la végétation;
  • Eruptions volcaniques.

1 -Les alcanes (ou hydrocarbures) sont des sous produits pétroliers, ils ne contiennent que des atomes de carbone et d'hydrogène comme: le butane, l'éthane, l'heptane, l'hexane, l'octane, le pentane ou le propane.

2 - Les alcènes et les alcynes sont des hydrocarbures insaturés en double liaison (alcènes) ou triple liaison (alcynes) entre deux atomes comme : l'acétylène, l'éthylène, l'isoprène ou le propylène. Les alcènes et alcynes sont générés lors du raffinage du pétrole et principalement utilisés dans l’industrie chimique.

Le perchloroéthylène ou tétrachloroéthylène est classé cancérogène probable (groupe 2A) par le CIRC. (Centre international de recherche sur le cancer). Le perchloroéthylène est un solvant industriel d’usage très répandu, notamment dans les pressings et leurs installations de nettoyage à sec.

3 - Les aldéhydes et les cétones : sont des composés organiques insaturés (ou carbonylés) obtenus par la combustion incomplète de carburants ou de bois (les aldéhyde) ou dérivés chimique d'un alcool par la perte de deux atomes d’hydrogène (les cétones) comme : l'acétone, l'acroléine, le formaldéhyde.

Le formaldéhyde fait partie de la sous-famille des aldéhydes et est classé cancérogène avéré (groupe 1) par le CIRC (Centre international de recherche sur le cancer) pour le cancer du nasopharynx et la leucémie myéloïde.

Le formaldéhyde est utilisé comme désinfectant ou biocide, comme fixateur et comme liant dans des résines, particulièrement dans les produits de bricolage, d’entretien, de revêtements des murs, sols, dans les meubles, les plastiques…

Le formaldéhyde est également présent dans la fumée de tabac. Il est souvent commercialisé sous forme liquide, couramment appelé formol. Sa concentration dans l’air des maisons et lieux de travail est jugée importante du fait des émissions à des niveaux faibles des bâtiments, des équipements, de produits de décoration ou domestiques. Les effets toxiques du formaldéhyde s’exercent par voie aérienne et localement par exposition directe.

L’acétaldéhyde est classé cancérogène possible (groupe 2B) par le CIRC (Centre international de recherche sur le cancer). L’acétaldéhyde est utilisé en synthèse organique, et dans les industries des parfums, des matières plastiques, des colorants.

A l’intérieur de la maison, du lieu de travail ou de vie, il provient essentiellement de la fumée de tabac, dans laquelle il est présent en forte quantité, des panneaux de bois brut et de particules, isolants, photocopieurs, etc.

4 - Les hydrocarbures aromatiques monocycliques : sont des hydrocarbures contenant un noyau benzénique comme par exemple le benzène, le naphtalène, le styrène, le toluène ou le xylène

Le benzène fait partie de la sous-famille des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP). Il est classé cancérogène avéré (groupe 1) par le CIRC (Centre international de recherche sur le cancer) pour les leucémies.

Le benzène provient de processus de combustion, dont le tabagisme, pots d’échappement des véhicules et des activités industrielles. Les abords des stations service sont notamment chargés d’émanations de benzène.

En lieux clos, comme les habitations ou lieux de travail les émanations proviennent principalement des combustions domestiques telles que le tabagisme, la cuisson des aliments, le chauffage, ou l’utilisation de bougies et d’encens. Les matériaux de construction, d’ameublement, les produits de bricolage et d’entretien présents dans l’environnement intérieur sont également susceptibles de contenir du benzène.

L’air intérieur contribue donc de manière importante à l’exposition de la population au benzène. L’inhalation est la principale voie d’exposition au benzène.

Le xylène et le toluène sont inclassables quant à leur cancérogénicité (groupe 3 du CIRC). Ils sont utilisés comme solvants dans les peintures, vernis, encres d’imprimerie, colles, cires, insecticides, etc. Ils sont également utilisés dans les industries cosmétiques et pharmaceutiques.

Le dichlorométhane est classé cancérogène possible (groupe 2B) par le CIRC (Centre international de recherche sur le cancer). Le dichlorométhane fait partie des hydrocarbures aliphatiques, dont il est un dérivé halogéné.

Le dichlorométhane un solvant de produits organiques très utilisé dans l’industrie chimique, dans le décapage de bois et métaux, comme dans de nombreux produits domestiques (vernis, laques, colles, adhésifs, aérosols,…).

5 - Les hydrocarbures halogénés regroupent les hydrocarbures chlorés, bromés ou fluorés, que l’on retrouve notamment dans les solvants, fluides frigorigènes, insecticides ou propulseurs d'aérosols comme par exemple le chlorobenzène, le chloroforme, le chlorure de vinyle, les fréons et le trichloréthylène.

A
  • Acétaldéhyde
  • Acétate Amyl
  • Acétate d’éthoxyéthyle
  • Acétate d’éthyle
  • Acétate d’isoamyl
  • Acétate d’isopropyle
  • Acétate de butyle
  • Acétate de l’éthylèneglycol
  • Acétate de méthyle
  • Acétate de propyle
  • Acétone
  • Acide acétique
  • Acroléine
  • Acrylamide
  • Acrylate d’éthyle
  • Acrylate de méthyle
  • Alcool allylique
  • Alcool butylique
  • Alcool de propyle
  • Alcool furfurylique
  • Alcool isobutylique
  • Alcool isopropylique
  • Anhydride acétique
B
  • Benzène
  • Bromoforme
  • Bromure d’éthyle
  • Bromure de méthyle
  • Butadiène
  • Butane-1-thiol
  • Butoxyéthanol
  • Butylamine
  • Butyléthylcétone
C
  • Chloroacétaldéhyde
  • Chloroacétophénone
  • Chlorobenzène
  • Chloronitropropane
  • Chloroprène
  • Chlorure d’allyle
  • Chlorure de benzyle
  • Chlorure de propylène
  • Chlorure de vinyle
  • Chrysène
  • Crésol
  • Crotonaldéhyde
  • Cumène
  • Cyclohexane
  • Cyclohexanol
  • Cyclohexanone
  • Cyclohexène
  • Crotonaldéhyde
  • Cumène
  • Cyclohexane
  • Cyclohexanol
  • Cyclohexanone
  • Cyclohexène
  • Cyclopentadiène
D
  • Diacétone-alcool
  • Diazométhane
  • Dibromure d’éthylène
  • Dichlorobenzène
  • Dichloroéthylène
  • Dichlorvos
  • Diésel
  • Diéthylamine
  • Diéthylaminoéthanol
  • Diglycidyléther
  • Diisobutylcétone
  • Diisopropylamine
  • Diméthylamine
  • Diméthylaniline
  • Diméthylformamide
  • Diméthylhydrazine
  • Diméthyloacétamide
  • Diméthylphthalate
  • Dinitroanaline
  • Dinitrobenzène
  • Dinitrocrésol
  • Dinitrotoluène
  • Dioxane
  • Diphényle
  • Disulfure d’allyle et de propyle
E
  • Epichlorhydrine
  • Essence
  • Ethanol
  • Éthanolamine
  • Éther d’isopropyle et de glycidyle
  • Éther dichloroéthylique
  • Éther éthylique
  • Éther isopropylique
  • Éther méthylique de dipropylène glycol
  • Éthylamine
  • Éthylbenzène
  • Éthylènediamine
  • Éthylèneimine
  • Éthylpentylcétone
F
  • Furfural
G
  • Glycidol
H
  • Hexane
  • Hexanone
  • Hexone
  • Hexylacétate
I
  • Iodure de méthyle
  • Isophorone
  • Hexone
  • Isopropylamine
J
  • JP 4, 6, 8
k
  • Kétène
M
  • Méthacrylate de méthyle
  • Méthyéthylcétone
  • Méthyl acétylène
  • Méthyl hydrazine
  • Méthyl mercaptan
  • Méthylamine
  • Méthylcyclohexane
  • Méthylcyclohexanol
  • Méthylcyclohexone
  • Méthylpentylcétone
  • Monométhylaniline
  • Monométhyléther
  • Morpholine
N
  • Naphthalène
  • Naphthylamine
  • Nitroaniline
  • Nitrobenzène
  • Nitrométhane
  • Nitrosodiméthylamine
  • Nitrotoluène
O
  • Oxyde d’allyle et de glycidyle
  • Oxyde de butyle et de glycidyle
  • Oxyde de chlorométhyle et de méthyle
  • Oxyde de diphényle
  • Oxyde de mésityle
  • Oxyde de propylène
P
  • Pentaborane
  • Pentane
  • Pentanone
  • Perchloréthylène
  • Phénol
  • Phénylénédiamine
  • Phénylhydrazine
  • Phtalate de décyle et d’éthylhexyle
  • Phtalate de dibutyle
  • Plomb tétraméthyle
  • Propylène imine
  • Pyridine
  • Pyridine d’amino
Q
  • Quinone
S
  • Silicate d’éthyle
  • Stibine
  • Styrène
  • Sulfure de carbone
T
  • Terpinyles
  • Tétrachloroéthylène
  • Tétrachloronaphtalène
  • Tétrahydrofurane
  • Toluène
  • Toluène de butyle
  • Toluidine
  • Trichloroéthylène
  • Triéthylamine
V
  • Vapeur de camphre
  • Vapeur de liquide colorant
  • Vapeur de solvant Stoddard
  • Vapeur de térébenthine
W
  • Vinyltoluène
  • White-spirit
  • Xylène

Bien que la pollution des COV dans l’air soit invisible, nous pouvons mesurer de manière fiable leur concentration dans l’air ambiant des espaces intérieurs :

  • Pièces d’habitation ;
  • Chambres d’hôtel ;
  • Bureaux ;
  • Postes de travail ;
  • Cabinets médicaux, laboratoires ;
  • Ecoles, crèches ;
  • Restaurants ;
  • Etablissements publics ;
  • Usines ;

Cette analyse permet de mesurer la concentration du COV le plus fréquent et le plus dangereux dans l’air ambiant : le formaldéhyde (CH2O) classé cancérogène avéré.

Par cela et en temps réel, nous pourrons vous assurer que la pollution de votre volume de vie ou de travail se situe à un niveau ne représentant aucun danger pour votre santé et celle de vos proches ou clients.

Le purificateur d’air GERMI R75 décontamine l’air ambiant de nos espaces de vie ou de travail en associant 2 techniques de décontamination :

  • La photocatalyse
  • La désinfection par UV

L’air ambiant est aspiré à travers un filtre micrométrique qui retient les particules volatiles. L’air passe ensuite dans un support recouvert d’un substrat photocatalytique à base d’oxyde de titane (TiO₂).

Sous l’action de la lampe UV germicide, l’oxyde de titane libère des radicaux libres (OH.).

Les radicaux libres possèdent un pouvoir oxydant 2 fois supérieur au chlore, se diffusent dans l’espace à traiter.

Les composés organiques (COV) au contact des radicaux libres sont immédiatement décomposés et transformés en molécules basiques : eau et dioxyde de carbone. Les micro-organismes : bactéries, virus et moisissures sont instantanément tués.

GERMI R75 convient pour des espaces de 20 à 200 m2 soit 50 à 500 m3. Pour des volumes plus importants il est nécessaire de mettre en œuvre plusieurs appareils.

GERMI R75 est utilisable dans la plupart des environnements :

  • Hôpitaux, cliniques, cabinets médicaux : protection du personnel et des clients contre les contaminations microbiologiques ;
  • Bureaux, administrations, agences bancaires : protection des utilisateurs contre les contaminations microbiologiques et COVs ;
  • Ateliers de fabrication : principalement pour l’élimination des COVs mais aussi contre les contaminations microbiologiques ;
  • Pièces fumeurs : élimination des mauvaises odeurs et des résidus de nicotine ;
  • Hôtels, Riads, villas et maisons d’hôtes : décontamination, éliminations des mauvaises odeurs.